Droits des grands-parents envers leur petite fille

Auteur  
# 13/12/2012 à 15:56 Angèle Decrozant
Bonjour, mon fils s'est marié en Italie avec une Italienne. Lui est né au Canada, fait toutes ses études ici. Le couple est marié civilement depuis 7 ans. Elle est venue au pays, parlait seulement sa langue. Mon fils lui a payé toutes ses études, est devenue pharmacienne ici. Elle est tombée enceinte, a voulu accouché en Italie, loin de son mari et sans son consentement. Elle a le statut d'émigrant-reçu. Est resté en Italie 330 jours. Le couple dégénère, elle a des principes de son pays. Touche encore les indemnités de maternité à ce jour, les a touché pendant qu'elle était en Italie. Prendra ses fonctions en pharmacie en février prochain. Mon fils lui a payé toutes toutes ses études pour qu'elle ait son droit de pratique. Aujourd'hui qu'elle est au pays, menace notre fils de retourner en Italie avec sa fille, et de le détruire. Mon fils a rempli toutes formalités pour sa fille dès qu'elles est arrivée au pays, naturalisation et passeport, et selon la loi la mère a besoin de la signature du conjoint pour partir, nous avons peur que notre fils, sous le coup de l'émotion, cède. Nous en tant que grands parents, avons-nous des droits d'interdire le départ, car nous pensons à l'avenir de notre petite fille. La mère n'a pas le droit de séparer sa fille de son père. Peut-il demander la garde légale.Nous pensons que la belle-fille a contourné la loi canadienne en dépassant les 6 mois hors du pays. Quels sont nos droits de grands parents ?
Merci.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×